Midnight japan Team Index du Forum
Midnight japan Team
Une team qui joue sur PS3 sur les jeux de voiture
 
Midnight japan Team Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



 Bienvenue 
Partenaire:
Play3Help

---------------------------------------------------------



     
:: Lowrider ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Midnight japan Team Index du Forum -> Divers -> Discutions générale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MJT-GENERALL_LEE
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2009
Messages: 67
Localisation: Bouffioulx
Masculin Verseau (20jan-19fev) 虎 Tigre
Point(s): 21
Moyenne de points: 0,31

MessagePosté le: Dim 4 Juil - 19:14 (2010)    Sujet du message: Lowrider Répondre en citant

                               QU'EST CE QUE LES LOWRIDER ?



Titre un peu bizarre, culture typiquement US et peu représentée sur le vieux continent, je ne sais si cet avis t'intéressera ami lecteur mais attache ta ceinture, nous approchons de la Californie et devrions atterrir dans quelques minutes.

La prédominance du culte de l'automobile aux USA n'est plus à démontrer où la personnalisation de son véhicule est un moyen comme un autre de marquer son appartenance à une communauté. Tout ce qui est custom (hot rods, leadsleds, street machines et au niveau sportif le dragster, le Nascar et l'Indy car) est plutôt l'apanage des blancs, les japonaises kitées (ce qui se rapproche le plus du tuning européen avec ce qu'on appelle les Euro look) représentent la communauté asiatique, et les lowriders sont le domaine réservé jusqu'à peu de la communauté latino.
Des milliers de mexicains passent en fraude aux Etats-Unis chaque mois, attirés par cet eldorado que représente la Californie et la ville de Los Angeles en particulier. Mais ceux qui y parviennent déchantent très vite, car il est très difficile d'y trouver un travail et une ségrégation très forte existe entre mexicains et californiens. Leur existence s'écoulera donc dans les quartiers pauvres, entre contrôles de police et petits boulots, les belles voitures ne seront jamais pour eux. C'est ainsi que c'est développé le lowriding, mouvement de personnalisation totalement neuf et antithèse totale de la culture automobile californienne (1 véhicule sur 2 est modifié en Californie!).


UN PEU D'HISTOIRE…

Ce phénomène est apparu dans les années 50 dans les quartiers Est de Los Angeles lorsque les jeunes flambeurs d'origine mexicaine (les zoomers) se sont mis à tous transformer leur automobile d'une façon similaire. Propriétaires de vieilles voitures complètement démodées, ils les surbaissaient, chromaient de nombreuses parties, les repeignaient dans des couleurs un peu plus flashy et les montraient tous les samedi soir lors du cruising de fin de semaine qui consiste à rouler lentement en bande dans son quartier pour se balader, se montrer et draguer la "chica".
Très vite, les grandes lignes du mouvement vont se mettre en place, pour se figer mi-70's, début 80's. Les voitures roulent sur des roues à rayons les plus petites possibles en réaction aux américains de souche qui équipent leurs sportives des pneus les plus larges possibles ou mettent les roues les plus grosses possible sur leur 4x4 (souvenez-vous du pick-up de l'Homme qui tombe à pic…). Les transformation de la carrosserie sont mineures (très peu d'accessoires ou de modifications) et celle-ci est juste repeinte dans des teintes pailletées, en agrémentant la peinture de graphiques ou de petits tableaux de la vie du quartier et en l'ornant parfois à la feuille d'or. Mécaniquement, ces véhicules restent très proches de l'origine, la performance est loin d'être un priorité. Les modifications du moteur sont surtout esthétiques : chromage, habillage du compartiment, peinture…L'intérieur est le plus souvent complètement remanié, en velours et autres tissus précieux, et voit son instrumentation supprimée (en réaction aux californiens qui ajoutent de nombreux cadrans dans leur habitacle). Le résultat (couleurs et matières choisies) n'est pas toujours très heureux et parfois




Photos pour Lowriders

Chevrolet Impala en three wheels...


proche du baroque de très mauvais goût. Pour finir, ces modèles sont équipés de pompes leur permettant de faire varier la hauteur de la caisse tout en roulant et donnant ainsi l'allure bizarre si caractéristique de ces véhicules, qui semblent être de vraies baleines tressautantes sur de minuscules roulettes. A l'origine il s'agissait de vieux verins hydrauliques de soute à bombes de bombardiers démilitarisés et leur installation était destinée à contourner les lois californiennes interdisant le surbaissement des véhicules (avec le but non avoué d'empêcher ces jeunes de se réunir et rouler avec leurs véhicules). En cas de contrôle on met la caisse en position haute et le tour est joué
Vous l'aurez compris, le principal est de s'exhiber et de se faire voir.

De ces sorties en bande qui se passent à 20-30 km/h au ras du sol découle le terme lowrider (conducteur bas), en opposition totale avec les américains qui donnent à leurs véhicules un air puissant et essaient toujours de rouler plus vite. Face à cette uniformité sportive, les chicanos ont, eux, des véhicules peu performants mais très confortables, le but n'est pas de battre en performance les blancs mais de se démarquer en s'opposant à ce style de vie grâce à une alternative créée de toute pièce.

COMMENT CA FONCTIONNE?
Pour faire sauter une voiture, la recette est très simple, vous remplacez les quatre amortisseurs par des vérins hydrauliques, vous installez autant de pompes qui font circuler le liquide en circuit fermé, une bonne douzaine de batteries pour alimenter tout ça et c'est parti. Le principe est simple, à l'aide d'une commande reliée aux pompes, vous envoyez du liquide dans un ou plusieurs vérins et la voiture s'élève d'autant. Différentes combinaisons vous permettent de varier les figures (saut avant, pencher d'un côté, rouler sur trois roues…), les seules limites étant imposées par la conception plus ou moins sérieuse du véhicule. Les commandes se trouvent soit au tableau de bord, permettant ainsi au conducteur d'imprimer à sa voiture un mouvement de balancier tout en roulant, soit sur une télécommande utilisable à l'arrêt pour les concours de saut par exemple.
Selon le matériel et le type de préparation, certains chicanos arrivent à faire sauter (hopping) leur véhicule jusqu'à 1,5m voire 2m, d'autres parviennent à l'envoyer en l'air des quatre roues jusqu'à 50 cm du sol. Bien entendu, ici il n'y d'autre intérêt qu'être le meilleur car ces vérins n'apportent strictement rien en termes de confort ou sécurité : les suspensions sont tellement sèches que la voiture tressaute à la moindre irrégularité de la route et la conduite n'est vraiment pas sure dès qu'on dépasse le 50 km/h. Mais ces voitures qui seraient peu à l'aise sur nos petites routes de campagne trouvent un terrain de jeu idéal dans les longs boulevards de L.A.
Mais petit à petit les suspensions hydrauliques se sont démocratisées et certains afficionados ont eu l'idée de faire danser les bennes de leurs pick-up. Aux USA, ces véhicules que l'ont appelle mini-trucks sont soit modifiés selon les critères de l'Eurolook (grosses jantes alu, peinture fun et graphique, surbaissement maxi) soit selon les grandes règles du lowriding. Ces véhicules voient donc leurs bennes montées sur vérins, avec différentes configurations techniques qui autorisent de véritables danses. Mais là on atteint le summum de l'inutilité et on rejoint en cela les concours européen d'installation audio embarquée où le but est de faire le plus de bruit possible sans aucun souci de la fidélité du son. Voir ces bennes monter à 3 m du sol, se dandiner est finalement assez navrant et de plus bien loin de l'idée de se démarquer des américains puisque les jeunes californiens ont très vite repris à leur compte ce jeu.
Et pour finir, récemment une nouvelle tendance, surtout sur les véhicules de show, est apparue, les parties de carrosserie mobiles. Par exemple, certaines voitures peuvent lever entièrement l'ensemble ailes-capot-calandre afin de dévoiler tous les détails normalement invisibles.


MANIFESTATIONS DU LOWRIDING

L'archétype du lowrider est la Chevrolet Impala 1963-1964 pour la simple raison qu'à l'époque où le mouvement a pris son essor, c'était une voiture facile à trouver en occasion et qui en faisait donc une base rêvée pour exprimer tous les délires de son propriétaire. Les véhicules sont classés en trois catégories, de 1930 à 1960 (les "bombs"), années 1960 (les "classics") et à partir de 1970 (les véhicules modernes, y compris les véhicules étrangers).
Les lowriders se séparent en deux catégories principales, les véhicules de rue utilisés quotidiennement, assez dépouillés et proches de l'origine, et les véhicules de show, véritables pièces d'orfèvrerie.
Les premiers sont le plus souvent équipés de roues à rayons, de pompes et vérins hydrauliques, d'une peinture un peu travaillée et de divers petits accessoires mais la carrosserie reste d'origine. Sans les petites roues, ces voitures semblent très proches du modèle de série. On retrouve ces véhicules lors des traditionnels cruisin' du samedi soir qui une fois de plus est en totale opposition avec l'esprit californiens. L'américain se fait remarquer en faisant des démarrages brutaux, en faisant cirer les pneus, dans un fort bruits d'échappements libres, les chicanos roulent en procession pare-chocs contre pare-chocs, lentement et en faisant jouer leurs suspensions. On a un peu l'impression de voir se déplacer une chenille mécanique prise de frénésie.
Pour les seconds, ces bêtes de concours sont détaillées à outrance (dessous de châssis, moteur, intérieur), tout est reconstruit, repeint ou chromé (voire doré) pour respecter les desirata du propriétaire. La peinture est en général d'une complexité incroyable (à défaut d'être réellement agréable à l'œil) et a nécessité des centaines d'heures de travail. La carrosserie est très souvent retravaillée et il n'est pas toujours facile de reconnaître la voiture d'origine. Ces véhicules ne roulent jamais et sont simplement poussés de leur remorque jusqu'à leur stand lors des exhibitions.
Mais en dehors de ces exhibitions, il existe des concours de saut où le but est de monter les roues avant (ou arrière) de sa voiture le plus haut possible, mais le système de mesure est assez peu fiable (une règle graduée que l'on bouge sur le côté du véhicule et surveillée par des juges pas toujours impartiaux) et ce compétitions sont souvent sujet à contestation.


EVOLUTION ET PERSPECTIVES D'AVENIR

Exclusivement californien et d'origine hispanique à ses débuts, ce mouvement s'est assez vite popularisé et étendu à d'autres grandes mégalopoles américaines. Certes le mouvement reste exclusivement urbain mais il touche désormais d'autres communautés (la communauté noire notamment). Mais malheureusement cette extension ne s'est pas toujours accompagnée d'évolution positive puisque les gangs se sont appropriés ces véhicules et qu'aux Etats-Unis, conduire un lowrider de rue, c'est être très vite assimilé à un bad boy.
De plus depuis la fin des années 80, tous les styles de musique un peu alternatifs ont utilisé l'image du lowrider et de toute la contestation qu'il véhicule. Le rap en premier lieu voit majoritairement apparaître des hoppin-cars dans ses clips (Kriss-Kross, Dr Dre…), Cypress Hill leur a même consacré un titre (l'un des chanteurs roule quotidiennement en lowrider). Mais même la mouvance hardcore de New York a récupéré cette image (notamment Madball dans son clip Pride avec une Cadillac sautillant).
L'évolution du mouvement se fait en douceur, des modèles des années 60 on est passé aux voitures des années 70 ou 80 (bien meilleur marché en occasion), les roues ont un diamètre de plus en plus grand mais restent à rayon, les modifications de carrosserie sont de plus en plus loufoques (véhicules à 6 roues, intérieurs délirants d'un luxe fou) mais l'allure générale d'un lowrider est reconnaissable sans hésitation depuis plus de 20 ans et fidèle aux grandes règles désormais bien ancrées.
La mode s'étend dans le monde entier mais perd sa dimension sociale et culturelle pour devenir un phénomène de foire (cf le toulousain Lupo qui a créé une Twingo sur vérins pour faire des animations dans des meetings de tuning).


L'intérêt que je porte à ce délire automobile vient du fait qu'il permet de suivre l'évolution d'une culturedepuis sa création : peu de communautés montrent aussi radicalement, mais pacifiquement, leur différence et leur rejet de la culture américaine. De plus par rapport au tuning qui est une autre forme de personnalisation, le lowriding est beaucoup plus personnel, plus ostentatoire mais en même temps complètement lié à l'histoire de ces expatriés, la voiture est le prolongement et le reflet de son propriétaire. Ce qu'on ne retrouve pas en Europe avec les kits qui se voient sur plusieurs véhicules. Aux USA, chaque lowrider est une œuvre baroque unique mais est en même temps complètement cadré par des règles très précises pour être représentatif du chicanos spirit.
La futilité de cette démonstration de son appartenance à une communauté ethnique (sans parler du mauvais goût et du côté frime) ne doit pas cacher l'importance de ce mode d'expression pour la communauté chicanos. En effet créé à partir de rien et ne reprenant aucune influence si ce n'est celle de la culture latino-hispanique (les peintures représentent souvent un étonnant mélange de machisme, religion, gangsta culture…) ce mouvement existe à part entière aux USA et est récupéré petit à petit par d'autres communautés. Les lowriders sont des déracinés qui ont trouvé à travers l'automobile le moyen d'exprimer leur malaise. Sans avoir besoin de singer les américains, ils se sont ainsi fait une place dans l'histoire automobile des Etats-Unis, ce qui n'est pas rien quand on connaît l'importance de cette industrie dans ce pays.


Quelques adresses de sites pour aller un peu plus loin :- www.sleepylagoon.com
- www.lowridermagazine.com (en panne pour l'instant)
- www.brownpride.com/lowriders

_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 4 Juil - 19:14 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
kira
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2009
Messages: 225
Point(s): 28
Moyenne de points: 0,12

MessagePosté le: Mar 13 Juil - 12:09 (2010)    Sujet du message: Lowrider Répondre en citant

merci de cette explication Smile 

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:57 (2018)    Sujet du message: Lowrider

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Midnight japan Team Index du Forum -> Divers -> Discutions générale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com